Bonjour à toutes et à tous !

Je m’appelle Juliette, j’ai 21 ans et je réalise un stage de 2 mois à FITIMA Guinée (de mai à juillet). Je travaille aux côtés des éducatrices et j’assiste également Hafsatou, notre chargée Communication et Parrainage. Celle-ci m’a informée de son intention de rédiger un article sur moi dans la newsletter, or je suis chargée de la rédaction de cette dernière. Je vais donc me présenter directement.

Je suis née à Toulouse, une ville du Sud-ouest de la France, j’y ai passé toute mon enfance et mon adolescence. J’habite maintenant à Paris, où je suis étudiante en sociologie et science politique (je rentre en master en septembre). A part étudier la sociologie, j’aime lire de la poésie, faire du cirque, faire la fête. Alors pourquoi FITIMA me diriez-vous ? Dans un premier temps parce que FITIMA prend en charge des enfants, or j’apprécie travailler avec eux, j’ai l’habitude de le faire en France. Ensuite parce que les enfants pris en charge à FITIMA sont en situation de handicap, et que l’association lutte contre leur marginalisation. J’ai appris lors de mon séjour en Guinée et mon travail auprès de mes collègues que le handicap était souvent interprété comme le résultat de la volonté du diable ici. Ces croyances participent à la stigmatisation, au rejet, voire à la maltraitance des personnes en situation de handicap. Je me suis donc retrouvée dans le projet et les valeurs de FITIMA, qui œuvre quotidiennement pour la déconstruction de ces idées. Or ce processus de « déconstruction des normes » est ce pourquoi je suis tant attachée à la sociologie.

Ce stage m’a donc énormément appris, sur le plan professionnel d’abord, mais aussi personnel. J’ai, au cours de ces deux petits mois, cherché à comprendre concrètement chaque enfant afin de lui apporter ce dont il / elle a réellement besoin. J’ai également beaucoup appris en travaillant avec Hafsatou, que je tiens à remercier particulièrement pour son soutien et ses conseils.

Parce que j’ai fait partie à la fois de l’équipe d’éducation et de l’équipe administrative, j’ai pu voir comment s’organisait FITIMA dans son intégralité, depuis ses valeurs jusqu’à l’application de ces dernières. Je sors de cette expérience pleine de connaissances sur le fonctionnement d’un pays dont j’ignorais tout, et les rencontres que j’y ai faites resteront gravées dans ma mémoire ! Un immense merci à toute l’équipe de FITIMA.