C’est sur les conseils avisés de ma tante que j’ai décidé de venir en aide aux enfants en situation de handicap en devenant marraine d’un enfant de FITIMA. De plus j’ai pris conscience que nous n’avons pas tous les mêmes chances mais que cela ne doit pas nous condamner. Alors c’est important que ceux qui ont les moyens aident ceux qui en ont besoin pour leur redonner le sourire et une chance de pouvoir s’épanouir dans la vie.

Aissatou Baldé

Marraine

C’est par l’intermédiaire de ma fille, qui travaillait à Conakry, que j’ai rencontré Hawa Dramé et sa fondation FITIMA. Je suis en contact avec beaucoup d’associations en Afrique, mais FITIMA a été pour moi une sorte de révélation. Contribuer, même modestement, à prendre en charge ces enfants totalement démunis et reconnaissants, est un acte plein de sens. Prendre en charge ces enfants n’est pas une tâche aisée. Cela nécessite expertise, professionnalisme, détermination, constance et temps, ce que Hawa Dramé a su mettre au service de ses protégés. Le projet de FITIMA s’inscrit dans la durée, celle dont a besoin ces enfants. Je souhaite longue vie à FITIMA.

Christophe BERTRAND

Parrain
Translate »
YouTube
LinkedIn
Share
Instagram