Prise en charge du handicap

Contexte en Afrique

Dans plusieurs pays d’Afrique, comme le Burkina Faso et la Guinée, le handicap est très mal perçu et considéré comme une fatalité. En effet, les personnes souffrant de handicap dans ces sociétés traditionnelles sont considérés comme porteurs de péchés et de mauvais sorts, et sont par conséquent très souvent amenées à vivre dans la rue dans des conditions insalubres. Marginalisées, les personnes souffrant de handicap rencontrent de vraies difficultés pour s’intégrer dans la société et leurs droits fondamentaux ne sont pas respectés.

Populations vulnérables

Le handicap touche de manière disproportionnée les populations vulnérables. Les résultats de l’enquête sur la santé dans le monde indiquent une plus forte prévalence dans les pays à faible revenu que dans les pays à revenu élevé. La prévalence est également plus forte dans le quintile le plus pauvre des populations, chez les femmes et les personnes âgées. Les personnes ayant un faible revenu, qui n’ont pas de travail sont également exposées à un risque accru de handicap. Rapport mondial sur le handicap, OMS et Banque Mondiale, 2011

Basé  sur  une approche des « Droits de l’Homme,  Protection des Enfants et des Femmes», FITIMA grâce à son Pôle Handicap a pour vocation :

  • Assurer une prise en charge des enfants, jeunes adultes et adultes en situation de handicap, grâce à des soins de santé (médicaux et paramédicaux) et une formation scolaire spécialisées et adaptés
  • Favoriser l’intégration sociale des enfants en situation de handicap.
  • Améliorer la qualité de vie des enfants en situation de handicap en développant leurs capacités (physiques et intellectuelles)
  • Promouvoir l’égalité des enfants ayant des aptitudes limitées avec les autres enfants
  • Lutter contre la discrimination (stéréotypes, préjugés et pratiques dangereuses) envers les enfants souffrant de handicap

Par conséquent, le Pôle HANDICAP comprend 2 programmes dans chacun des pays oùFITIMA agit :

  1. Programme de soins: prise en charge médicale et paramédicale

Ce programme permet :

  1. D’établir ou de préciser le diagnostic au cours d’une consultation médicale spécialisée et d’évaluer le niveau de développement de la pathologie des patients à l’aide de bilans spécifiques
  2. D’offrir aux patients des soins de rééducation, réadaptation et de réinsertion (kinésithérapie, orthophonie,ergothérapie…) basé suruneapproche De préconiser les moyens techniques ou les aménagements possibles dans l’environnement de la personne en situation de handicap pour favoriser son autonomie, son confort et sa sécurité.
  3. D’informer, de sensibiliseret d’accompagner les familles à comprendre le handicap et à aider leurs enfants à se développer pour qu’ils deviennent  plus autonome.
  4. De sensibiliser les enseignants dans les écoles pour les aider à détecter des troubles du langage ou des apprentissages afin qu’une prise en charge adaptée puissent être proposé.

FITIMA offre des soins de rééducation dans les domaines de l’orthophonie, la kinésithérapie, l’ergothérapie, la psychomotricité et la psychologie.

Rappel sur les différents soins paramédicaux :

L’orthophonie  est une  prise en charge paramédicale visant à traiter les différents troubles du langage parlé et écrit, pouvant notamment être liés à des atteintes des organes vocaux (larynx, cordes vocales) ou des lésions cérébrales.

La kinésithérapie est une spécialité paramédicale qui permet de travailler sur différentes formes de rééducation, le renforcement musculaire, la mobilité et l’endurance d’un patient.

L’ergothérapie permet de maintenir, de restaurer et de permettre les activités humaines de manière sécurisée, autonome et efficace.

La psychomotricité  regroupe l’ensemble des fonctions motrices qui sont en lien direct ou indirect avec la pensée, la psychologie et les fonctions cérébrales.

b-Programme Socio-éducatif

Le programme socio-éducatif propose une éducation spécialisée et inclusive,

L’éducation spécialisée est destiné aux enfants qui ne sont pas acceptés dans les écoles ordinaires du fait de leur handicap. Leurs états nécessitent le recours à des méthodes pédagogiques adaptées à leurs pathologies.

Les enfants sont répartis en fonction de leurs capacités, de manière à recevoir une prise en charge socio-éducative la mieux appropriée à leurs besoins dans un but de socialisation et d’intégrationdans le système scolaire ordinaire.

Cette prise en charge a pour objectifs spécifiques :

  1. De permettre l’acquisition des apprentissages en allant au rythme de l’enfant.
  2. D’encadrer et préparer les enfants pour leur intégration sociale et, si possible, dans le système scolaire ordinaire ou dans des centres d’apprentissage de métiers ;
  3. De permettre aux enfants de ne pas se sentir isolés en étant accueillis par leurs pairs
  4. Permettre aux enfants d’avoir des espaces d’expression et d’épanouissement afin qu’ils puissent découvrir leurs possibilités et renforcer l’estime de soi.
  5. De réaliser des visites à domicile (VAD) et à l’école (VAE), permettant de discuter avec les parents du suivi des enfants et jeunes adultes, mais également dans certains cas, de pouvoir prévenir les maltraitances.

D’autres activités telles que les sorties pédagogiques et le sport sont menées dans le cadre de ce même programme.

Privacy Settings
We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy
Youtube
Consent to display content from Youtube
Vimeo
Consent to display content from Vimeo
Google Maps
Consent to display content from Google
Spotify
Consent to display content from Spotify
Sound Cloud
Consent to display content from Sound
Cart Overview