Célébrée le 15 octobre de chaque année, la journée mondiale du lavage des mains est commémorée cette année, sous le thème : « Notre avenir est à portée de main – Avançons ensemble ».

C’est un geste important pour tous et surtout, pour les couches vulnérables comme les enfants en situation de handicap.

Il est donc nécessaire de leur inculquer de même qu’à leur entourage ou aux membres de leurs familles, cette routine. Car la pratique quotidienne de l’hygiène des mains en plus de réduire les cas de maladies diarrhéiques et infectieuses permet de réduire les risques de propagation de la covid 19.

Il faut donc se laver les mains avec de l’eau et du savon (durant 20 secondes) ou avec une solution désinfectante à base d’alcool :

  • Avant et après le repas ;
  • Après avoir utilisé les toilettes ;
  • Avant de s’occuper d’une personne en situation de handicap ;
  • Après utilisé un mouchoir en papier utilisé, jeté immédiatement dans une poubelle
  • Avant de mettre le masque et après l’avoir retiré ;

L’accès à l’eau en Afrique : une condition sine qua non pour une meilleure pratique de l’hygiène

Par ailleurs, pour l’année 2021, la Directrice régionale de l’Organisation Mondiale de la Santé pour l’Afrique a exhorté les gouvernements, les partenaires et les communautés à intensifier les stratégies visant à élargir l’accès à l’eau potable et à l’assainissement, car pour elle : << le lavage des mains à l’eau et au savon fait partie des interventions les plus rentables pour réduire la transmission des maladies. >>

Nouhad Some
Responsable Communication FITIMA BURKINA
nouhad.some@fitima.org
00226 50 37 49 46